Carabins

L'père Dupanloup #

 
L'père Dupanloup dans l'utérus (bis)
Etait déjà si plein d'astuce (bis)
Que dans le ventre de sa mère
Il suçait la queue de son père.

Refrain :
Ah! Ah! Ah! oui vraiment,
L'Père Dupanloup est dégoutant.

L'père Dupanloup dans son berceau (bis)
Bandait déjà comme un taureau (bis)
Pour satisfaire ses caprices
Il enculait sa vieille nourrice.

L'père Dupanloup à la cuisine (bis)
Battait les oeufs avec sa pine (bis)
Nom de Dieu, dit la cuisinière
Fous-moi la donc dans le derrière.

L'père Dupanloup l'14 juillet (bis)
Alla se promener à dos d'mulet (bis)
Pour que la fête soit complète
Il encula la pauvre bête.

L'père Dupanloup à bicyclette (bis)
Faisait pas beaucoup d'kilomètres (bis)
Car sa longue pine qui traîne
Se prenait toujours dans la chaîne.

L'père Dupanloup monte en bateau (bis)
Mais il avait l'système si beau (bis)
Qu'il avait bien cent mille grenouilles
A lui sucer la peau des couilles.

L'père Dupanloup monte en ballon (bis)
Mais il avait l'système si long (bis)
Qu'à trois cent mètres dans l'atmosphère
Ses couilles trainaient encore par terre.

L'père Dupanloup dans un wagon (bis)
Se conduisait comme un cochon (bis)
Passant sa bite par la portière
Il éborgna le gard'barrière.

L'Père Dupanloup, à l'Opéra (bis)
Se conduisit comme un goujat. (bis)
Avec la peau de ses roupettes,
Il boucha l'trou des clarinettes.

L'Père Dupanloup, à l'Odéon, (bis)
Se conduisit comme un cochon. (bis)
Au troisième acte, dans la coulisse,
Il enculait l'pompier d'service.

L'Père Dupanloup à Saint Malo, (bis)
Confesse les femmes dans un tonneau. (bis)
Il passa sa pine par la bonde
Et dit : - Voilà l'sauveur du monde.

L'Père Dupanloup, au Vatican, (bis)
S'conduisit comme un dégoutant. (bis)
Derrière la statue d'Esculape,
Il essaya d'enculer l'Pape.

L'Père Dupanloup, en Amérique, (bis)
S'en va explorer le Mexique. (bis)
Lançant sa pine comme un lasso,
Il attrape les ch'vaux au lasso.

L'père Dupanloup à Zanzibar (bis)
Voulait montrer tout son bazar (bis)
Mais empêché par une patrouille
Il ne put montrer qu'une de ses couilles.

Lors de la prise de la Smalah (bis)
L'père Dupanloup était déjà là (bis)
On le chercha devant, derrière
Il enculait les dromadaires.

Au passage d'la Bérézina, (bis)
L'Père Dupanloup, se trouvait là. (bis)
Il mit sa pine sur la rivière,
Pour faire passer l'armée entière.

A la bataille d'la Moskowa (bis)
C'est encore lui qui nous sauva (bis)
Il n'eut qu'à montrer sa biroute
Pour mettre les Russes en déroute.

L'Père Dupanloup, à l'Institut, (bis)
Ne voulait voir que des culs nus. (bis)
Ne respectant aucune barrière,
Il enculait tous ses confrères.

L'Père Dupanloup, au Parlement, (bis)
S'conduisit comme un garnement. (bis)
Monta jusque sur la tribune
Pour exhiber la peau d'ses burnes.

Pendant la grève des tramways (bis)
Il montra bien ce qu'il était (bis)
Pour aiguiller les grosses machines
Il appuyait avec sa pine.

L'père Dupanloup quand il fut vieux (bis)
Ne bandait plus qu'un jour sur deux (bis)
Il se coupa les couilles de rage
Pour en faire un sac de voyage.

L'père Dupanloup dans son cercueil (bis)
Bandait encore comme un chevreuil (bis)
avec sa pine en arc de cercle
Il essayait d'soul'ver l'couvercle.

L'père Dupanloup au Paradis (bis)
Enculait la Vierge Marie (bis)
Cré de nom de Dieu, dit l'éternel
Il prend mon ciel pour un bordel.

L'Père Dupanloup fut tout confus (bis)
De ne pouvoir lui foutre au cul. (bis)
Branlant sa pine de part et d'autre,
Il aspergea les douze apôtres.
    

 

 

Infos Site  |  Infos Légales  |  Crédits  |  Confidentialité
Contactez-nous  |  Ajouter aux favoris
© 2013-2019 Carabins - Tous droits réservés