Carabins

Un dimanche

 
Un dimanche
Sous les branches
Le soleil était radieux
Je partis pour la Bohême
Le seul pays où l'on s'aime
Une Anglaise
Aux yeux d'braise
Se prom'nait flegmatiqu'ment
Je lui dis en souriant:
Veux-tu que j'sois ton amant?

Je te bais'rai en levrette,
Soit sur le lit, la tabl'de nuit, dans la cuvette,
Soit debout, soit sur un'chaise
Nous nous bais'rons à notre aise
Je te ferai ma poulette,
Feuille de ros', soixante-neuf ou bien minette,
Je te pelot'rai les seins
Pour me fair'dresser l'marsouin

La gamine
Très caline
Accepta avec passion,
Mais la môm'qu'a pas la trouille,
M'attrap'par la peau des couilles
Ma quéquette
Dress'la tête
Et nous voilà tous les deux
De plus en plus amoureux
Sur un canapé moelleux.

Très émue elle sanglote:
Fais-moi jou-ir, enfonc'-moi la pin'dans la motte
Va, je ne suis pas farouche,
Tu m'la foutras dans la bouche
C'est aujourd'hui jour de fête,
Attends un peu, j'm'en vais t'claquer sur les roupettes
Avec mes nichons pointus
J'te chatouill'rai l'trou du cul

On écart'd'abord les cuisses,
Sans s'occu-cu-, sans s'occuper du trou qui pisse
Pour qu'la jouissanc'soit complète,
On fout l'doigt dans l'trou qui pète
Puis avec de la vas'line
On y fait gli-, on y fait gli-isser la pine
Si ça n'sent rien en entrant,
Ca pue la merde en sortant!

Cett'vadrouille,
De mes couilles,
Eut un triste lendemain:
Au matin Bon Dieu d'punaise!
La môm'filait à l'anglaise
Plus d'galette,
Montr'refaite,
J'en étais comm'deux ronds d'flan,
J'étais entôlé sal'ment
Par la môm'lâché d'un cran.

Huit jours après c'tte aventure,
Queu's de ceris's et mixture de chapelure,
J'm'aperçois qu'ma pauvre pine
Faisait un'bien triste mine
Oh! Bon Dieu d'caricature!
Si je t'attrap', j'te cass'la gueul', je te le jure!
En attendant, mon p'tit frère
Vers'des larmes bien amères
    

 

 

Infos Site  |  Infos Légales  |  Crédits  |  Confidentialité
Contactez-nous  |  Ajouter aux favoris
© 2013-2019 Carabins - Tous droits réservés