Carabins

Les morpions #

 
Air: Cadet Roussel

La nuit dernièr', j'fus réveillé (bis)
Par un chatouill'ment singulier; (bis)
Je m'lèv', j'allume ma bougie,
Je soulèv'ma ch'mise et j'm'écrie:

Zut! Merd'! Pas de raison!
Je suis bouffé par les morpions
J'en avais des cent et des mil,
Depuis l'trou d'ball'jusqu'au nombril,
J'en avais je vous le confesse,
Sur tout'la surfac'de mes fesses

Y en avait qui, en guis'de sport,
Sautaient toujours de bord en bord;
Y en avait qui faisaient la planche,
D'autr's qui grimpaient de branche en branche

Le dimanche ils vont à la messe:
L'églis'se trouve entre mes fesses;
Mais s'ils font un faux pas, ils s'perdent
Car ils tombent tous dans la merde

J'en ait tué cent mill'oomm'ça,
Mais oomm'cent mill'ne suffis'nt pas,
J'ai pris un bain dans l'eau d'la ville,
J'suis délivré d'cett'sal'vermine
    

 

 

Infos Site  |  Infos Légales  |  Crédits  |  Confidentialité
Contactez-nous  |  Ajouter aux favoris
© 2013-2019 Carabins - Tous droits réservés